D’entrepreneur focus à entrepreneur multi-projets : principes et réflexions.

entrepreneuriat

Cela fait plusieurs mois que j’essaie d’aller contre-nature.

(J'écris ces lignes en Mai 2022.)

Plusieurs mois que je me répète que si je veux que mes projets marchent, je dois me focus et me concentrer sur une seule chose. Je me répète que je dois apprendre à me structurer et ne surtout pas me disperser.

Et c’est précisément ce que j’ai essayé de faire : me focus sur le développement de mon école d’écriture non-fiction, Sauce Writing.

Sauf que j’ai l’impression de devoir freiner ma curiosité en permanence et cela commence à m’embêter.

Pour l’instant, j’ai tout fait pour utiliser Sauce Writing comme un véhicule d’exploration et un moyen de satisfaire mes multiples intérêts.

Cela se voit quand on observe les sujets des articles que j’ai écrits :

Ces articles ne sont pas complètement déconnectés les uns des autres. Mais je suis forcé de constater qu’écrire ce genre d’articles n’est pas la meilleure manière de développer un projet comme Sauce Writing.

J’aurais beaucoup plus intérêt à écrire des articles optimisés SEO pour cibler tous les mots-clefs liés à ma thématique et accroître mon trafic (ce que j’ai commencé à faire depuis début 2022). J’aurais beaucoup plus intérêt à me mettre à fond sur Linkedin et écrire 3 publications pseudo-inspirantes par jour pour parler d’écriture.

Sauf que cela m'ennuie profondément de faire cela.

Je préfère écrire des articles de 4 000 mots sur des sujets qui m’intéressent et me stimulent.

Et cette stratégie à ses limites.

L’âge de la sagesse ?

J’arrive sur mes 29 ans et je commence à comprendre mon fonctionnement, mes biais et mes inclinaisons naturelles.

Je comprends que je ne suis pas un profil d’hyper-spécialiste qui aime se focus sur un seul domaine pour en maîtriser les moindres détails et rouages. Ma personnalité n’est pas celle d’un Robert Caro qui prend du plaisir se consacrer à l’écriture de la biographie de Lyndon Johnson depuis 40 ans.

Mon profil est plutôt celui du généraliste qui parvient vite à comprendre la big picture d’un domaine et qui parvient naturellement à appliquer la règle des 80/20.

Je suis à l’aise dans des environnements différents et avec des personnes très différentes (cela se voit d’ailleurs dans mes différents cercles d’amis). J’aime lire et me passionner pour des sujets qui n’ont rien à voir entre eux. Je suis un caméléon qui n’a pas de mal à s’adapter à des règles et des codes différents (au contraire, cela me stimule).

J’ai beau admirer Robert Caro (et ceux qui grindent leur niche pendant plusieurs décennies) de toutes mes forces, je dois admettre que je ne suis pas câblé comme lui.

Face à ce constat, j’ai deux choix :

  1. Je pousse pour nager contre le courant et pour combattre mes inclinaisons naturelles. Je fais le maximum pour restreindre ma curiosité afin de me focus sur un seul projet ;
  2. J’accepte la direction du courant et j’essaie de m’en servir à mon avantage. Je reconnais mes inclinaisons naturelles et j’essaie de construire mes projets autour de celles-ci.

Jusqu’à présent, je m’attachais à suivre le premier chemin.

Mais je sens cette petite voix intérieure qui me pousse aussi à explorer d’autres chemins.

D’ailleurs, ces chemins parallèles, je les explore déjà depuis longtemps :

  • Je me suis très tôt pris de passion pour l’écosystème des startups et l’univers Tech, pendant mes études (en 2015 / 2016) ;
  • J'ai commencé à publier mes premiers articles sur Medium en 2016 ;
  • J’ai investi relativement tôt dans les cryptomonnaies (2017) et je m’intéresse à de nombreuses applications du web3. J’ai réalisé des investissements fractionnés avec Realt (2020). Je passe du temps chaque semaine pour jouer à Sorare (2021) ou encore à StepN (2022) ;
  • J’ai écrit mon second livre et développé mon blog personnel en parallèle de mon CDI chez LiveMentor (2019) ;
  • J’ai animé le podcast Tuk Tuk avec mon ami Alexis Minchella en parallèle de tous mes différents projets (2020) ;
  • J’ai effectué de nombreuses missions de Copywriting & Content Marketing en freelance auprès de jolies startups Tech ;
  • J’ai lancé Longue Vue, un projet de box de biographies dont je raconte l’échec ici, avec mon ami Jean-Charles Kurdali ;
  • J’ai investi dans l’immobilier en achetant deux appartements à Mulhouse (2021) ;
  • J’ai organisé le Défi Briques avec mon ami Killian Talin, un défi de création quotidienne sur les réseaux sociaux qui a rassemblé 1 300 personnes en février 2022 ;
  • J'ai lancé Pygmalion (2022), une newsletter privée pour aider les freelances en écriture dans leur travail de prospection.

(et je passe de nombreux intérêts et mini-projets annexes que j’ai menés…)

Comme vous le voyez, j’aime toucher à tout et m’intéresser à plusieurs domaines.

Le problème, c’est que je poursuis ces opportunités à moitié. Surtout depuis que Sauce Writing est officiellement mon activité full time, je culpabilise de passer du temps sur ces autres projets.

Mais ne devrais-je pas plutôt essayer d’organiser mon business, mes projets et mon lifestyle autour de mes tendances naturelles ?

On dit souvent qu’il faut faire ce qui est facile pour soi et difficile pour les autres. N’est-ce pas donc cela que je devrais faire : suivre mes curiosités et mener de front diverses opportunités ?

J’ai récemment écouté un podcast dans lequel les deux animateurs discutent de leur vision pour une journée idéale.

Quand j’y réfléchis pour moi, ma vision est assez limpide :

  • J’aimerais dédier 2 à 3 heures par jour à l’écriture et à la création de contenu (idéalement le matin). L’idée serait de documenter mes apprentissages, de partager les évolutions de mes projets et de partager les idées qui me tiennent à coeur ;
  • J’aimerais dédier 3 à 4 heures (plutôt l’après-midi) à la gestion de mes différents business et projets ;
  • J’aimerais dédier 2 heures pour apprendre de nouvelles choses et me stimuler intellectuellement ;

C’est qui est drôle, c’est que j’ai l’impression d’avoir cette vision depuis assez longtemps. Mais je m’en suis détourné en m’auto-persuadant que je devais me focus sur un seul et unique projet.

Je suis conscient des nombreuses injonctions qui se bousculent dans ma tête chaque jour.

“Je dois absolument me focus et concentrer toute mon énergie sur un seul projet.”

“Le seul moyen de réussir mes projets est de hustle très fort et de remplir mes journées au maximum.”

“Je dois écrire des newsletters très longues sinon c’est du travail bâclé." (je sais, celle-ci est bizarre…)

Et si j’arrêtais de les écouter, ces injonctions ? Non pas qu’elles soient fausses ou mauvaises. Mais plutôt qu’elles manquent de contexte sur qui doit les appliquer, comment les appliquer, dans quelle situation, etc.

L’important est de partir de moi. Encore une fois, d’utiliser mes inclinaisons naturelles comme des forces et non des déviances à combattre.

Je sais que j’ai besoin d’être stimulé et de me lancer de nouveaux défis. J’ai besoin de consacrer davantage de temps à ma curiosité et mon apprentissage personnel.

J’aime la sensation d’être un débutant dans un domaine. J’aime créer des choses.

Et aujourd’hui, j’ai le sentiment de ne plus suffisamment le faire.

What’s next ?

Qu’est-ce que cela signifie pour la suite ? Que vais-je faire ?

La première chose, c’est que je vais bien sûr continuer à développer Sauce Writing. Non plus comme mon projet principal, mais comme un side project. Je suis en train de déterminer le fonctionnement exact que j’aimerais avoir, mais je pense commencer par faire évoluer le format actuel du Bootcamp d’écriture que j’anime (aujourd’hui une fois par trimestre). Si cela vous intéresse, pensez à me laisser votre email ici.

Ensuite, j’ai envie d’accorder une place plus importante à mes explorations personnelles. En acceptant de ne pas tout le temps savoir où je vais.

Surtout, j’aspire à développer d’autres projets complémentaires. Mon ambition est de construire un portfolio de projets indépendants, résilients et rentables.

L’écriture va rester un pilier de ma vie et le cœur de l’écosystème que je construis. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai mis un bon coup de pinceau à mon site personnel. J’ai envie d’en faire mon jardin à idées en ligne. Je vais y partager des articles sur les concepts qui m’intéressent, les projets que j’explore, des notes sur les livres que je lis, etc.

Ce site est désormais un hub dédié à mes projets et un lieu dans lequel je vais raconter mes différentes aventures ; je reprends d’ailleurs ma newsletter personnelle avec un rythme mensuel. Pensez à vous abonner si cela vous intéresse ; j’ai glissé des formulaires à plusieurs endroits sur ce site (dont en bas de cet article).

L'écosystème que je construis

Je n’ai aucun doute sur le fait que mes diverses explorations me conduisent vers des nouveaux projets et opportunités. J’ai d’ailleurs beaucoup d’idées que j’ai hâte de vous partager.

Mes principes boussoles

Voici les quelques principes clefs que je me fixe et qui vont me servir de boussole :

  • Répartir mon temps entre plusieurs projets qui me nourrissent, plutôt que de me concentrer sur un seul. La base.
  • Toujours chercher à construire des assets durables et des effets cumulés. C’est un principe clef. Je dois allouer mon temps et mon énergie dans des projets qui peuvent compound (générer des intérêts composés) et me permettre d’obtenir de meilleurs résultats avec le même niveau d’effort. L’écriture est un excellent moyen pour cela. Continuer à travailler ma marque personnelle et développer mon site perso en est un autre. L’immobilier et le web3 sont également très intéressants dans cette optique.
  • M’investir à 100% dans les projets que je choisis. J’identifie très clairement le risque d’un profil comme le mien : mener trop de projets en même temps, poursuivre tous les objets brillants qui passent, croire que l’herbe est toujours plus verte ailleurs, etc. Je dois être vigilant à cela et sélectionner soigneusement les combats que je mène. Oui à la polyvalence et à la résilience, non au bordel et au n’importe quoi.
  • L’apprentissage doit être ma boussole. Si je sens que j’ai envie de dédier une après-midi pour comprendre un projet ou un concept, je ne dois pas hésiter à le faire.
  • Essayer de créer des liens et des synergies entre chaque projet. Je dois veiller à ce que chaque projet contribue, d’une manière ou d’une autre, à la croissance de mon écosystème dans son ensemble. Pour toujours plus d’intérêts composés.
  • L’argent ne doit pas être le facteur de décision numéro 1, mais une conséquence du travail bien fait. L’autre piège de mon profil serait de ne privilégier que les projets aux plus hauts potentiels de gain. Ici aussi, je dois être vigilant à choisir mes projets pour les bonnes raisons.
  • M’écouter et exprimer ma singularité au maximum. J’ai une tendance à facilement douter de moi-même, ce qui me conduit à donner beaucoup de poids aux conseils extérieurs et à être sensible aux regards des autres. Résultat, je fais des choix en fonction de ce que les autres projettent sur moi… et c’est une erreur.

Des mots pour définir la suite ? Diversification, résilience, liberté, curiosité intellectuelle et fun.

Je dépose donc ma casquette d’entrepreneur qui s’attache à développer un seul projet pendant 5 à 10 ans. J’éprouve de l’admiration pour ceux qui y parviennent, mais ce n’est pas le meilleur chemin pour moi.

Se pose alors la question de mon identité. Qui suis-je ? Comment me définir ?

Suis-je un bootstrapper ? Un entrepreneur ? Un freelance ? Un investisseur ? Un “slasheur” ? Un solopreneur ? Une Company of One ? Un hyperfreelance ?

J’ai l’impression que ces termes sont à la fois trop larges et trop réducteurs. Aucun ne parvient à capturer la philosophie et l’approche que j’aimerais adopter.

Peut-être que “fondateur d’un studio de projets indépendants” semble être adapté ? Je vais y réfléchir…

Si ce que je raconte dans cet article vous parle, n’hésitez pas à me contacter. Je serais ravi d’en discuter.


💌 Ma newsletter personnelle

Je vous partage mes explorations et les coulisses de les projets : Lectures, marketing, freelancing, immobilier, entrepreneuriat, écriture, etc. Au rythme d’une newsletter par mois.

Pensez ensuite à bien valider votre inscription dans l'email automatique que vous allez recevoir :)